shediac tourism

Cap-Pelé Cap-Pelé Cap-Pelé

Village de Cap-Pelé/ Village of Cap-Pelé

Main Page 
Page principale
General Information 
Renseignements 
History 
Historique 
Things to do 
Chose à  faire 
Photo
Photo
Links
Liens
Contact us 
Nous rejoindre

The first settlers arrived in the area during the acadian deportation years but didn't settle down permanently until the end of the 1760s.

Without a natural port to harbour heavy vessels it was mostly the marshes that attracted the settlers. Every one knows that the acadians were well at home in marshlands. The absence of a natural port capable of harbouring heavy ships affected the areas early economic development.


The acadians knew how to rinse the salt out of the marshes. Creating land from the marshes using the "aboiteau" technique was easier than cutting trees in the forest.  In the Cap-Pelé area the dunes act as natural dykes. Once the marshes were dried and rinsed they became fields capable of feeding herds. The "
aboiteau" played an important role in this area.


However, the marshes cover a limited area and soon settlers had to cut down trees to create land. Near the coast the ground is sandy and it didn't take long that the settlers moved more inland where the ground was more fertile. The sandy land did drain well and crops could be planted earlier but the area was more sensitive to dry weather.

 

Les premiers colons arrivèrent dans la région durant le Grand Dérangement mais ne s'établir de façon permanente que vers la fin des années 1760.

N'ayant pas de port de mer naturel pour abriter les vaisseaux de fort tonnage ce sont surtout les marais qui ont attiré les colons. Tout le monde sait que les acadiens était très à l'aise dans les régions marécageuses.  L'absence d'endroit pour abriter les vaisseux de fort tonnage va aux débuts affecter et ralentir le développement économique de la région. 

Les acadiens savaient comment désaliner les marais. Créer des terres avec la technique des aboiteaux était moins laborieux que de défricher la forêt.  Dans cette région les dunes agissent comme des digues naturelles. Les marais une fois asséché et désalée sont des prairies naturelles fournissant la nourriture pour les animaux qui souvent aiment les herbages salées.  L' aboiteau à jouer un role important dans la région.

Cépendant les marais sont d'une étendue assez limitée et certains colons doivent défricher la forêt. Près des cotes la terre est plutot sablonneuse et les colons ont éventuellement défricher des terres plus riches plus loin de la cote.  Les terres plus sablonneuses sont bien drainées et on pouvait semer plus tot mais on était aussi plus sensible aux sécheresses.

 

http://www.acadian-home.org/frames.html

http://www.acadian-home.org/frames.html

Régis Brun and  Ronnie-Gilles LeBlanc have written an excellent book on the Cap-Pelé history. The title of the 467 page book is :

Histoire de Cap-Pelé 1804-2004
Le passé d'une communauté dynamique en Acadie.
ISBN:2-9808884-0-0

 

Régis Brun and  Ronnie-Gilles LeBlanc ont écrit un livre sur l'historique de Cap-Pelé.

Histoire de Cap-Pelé 1804-2004
Le passé d'une communauté dynamique en Acadie.
ISBN:2-9808884-0-0

 

The Cap-Pelé area has been inhabited by indians for thousands of years. Most of the older settlements have now been claimed by the sea.  Words like Tidiche and Shemogue come from the Micmac language. Shemogue (Chimougoui) means forked river in Micmac. La région de Cap-Pelé était habité par des autochtones pendant des milliers d'années. La plupart des traces de campements est maintenant sous l'eau.  Les mots Tidiche et Shemogue proviennent de la langue Micmac. Shemogue veut dire en Micmac "rivière fourchue".
It is very probable that the Cap-Pelé region was once called "Cap Hareng" which could be translated to Herring Cape.  To this day herring plays a major role in the regions economy and landscape. Around 1840 the village is documented as Cape Bald. Il est presque certain que la région de Cap-Pelé s'appelait autrefois Cap Hareng. De nos jours le hareng joue encore un role important par rapport à l'économie et le paysage. Vers 1840 on utilise officiellement le terme Cap-Pelé pour désigner la région.
The 1851 census recorded 1283 acadians living in the Cap-Pelé region. Au recensement de 1851 on relevait 1283 acadiens pour tout la région de Cap-Pelé.

Placide Gaudet (1850-1930),  originally from the parish of Cap-Pelé was one of the first genealogist and historian of this region. He wrote a history of the Acadians and more than 200 other works.

Placide Gaudet(1850-1930), originaire de la paroisse de Cap-Pelé, a été un des premiers généalogue et historien de cette région. Il a écrit un historique des acadiens et plus de 200 ouvrages.

 

Send us your stories or announcements               Envoyez-nous vos histoires ou commentaires:



If you need a reply, please provide your email address         N'oubliez pas d'inclure votre courriel/email

email/courriel:     

© 2006 Shediac.Com