Shediac.Com
Grand-Barachois Grand-Barachois Grand-Barachois
Grand-Barachois
Le mot barachois veut dire "étendue d'eau de peu de profondeur, séparée de la mer par un banc de sable, et entourée de prairies naturelles". C'est bien le cas de Grand-Barachois où ou vois de l'eau peu profonde suivi de dunes de sable et la mer. Le mot barachois est un derivation de l'expression "barre à choire" qui veut dire l'endroit ou les bateaux viennent choir. Un barachois est un gite naturel pour de petites embarcations de pêche... L'Église historique Saint-Henri de Barachois serait parmi les plus anciennes églises acadiennes encore debout. Cette église est reconnu pour ses concerts de musique Fondée en 1789, la paroisse de Barachois, N.B., construit sa première église en 1824 pour remplacer une chapelle datant d'environ 1800. L'édifice a subi plusieurs modifications importantes au cours des années, dont l'érection du clocher actuel en 1884 et de la sacristie en 1900. L'église a été remplacée vers le milieu des années 1970 par une église moderne construire tout près de la vieille église. La vieille église a été prise en charge par la Société historique de la mer Rouge, qui s'occupa de la restaurer. Le 21 juin 1981, l'église historique de Barachois ouvrait ses portes. L'église sert maintenanant de musée communautaire où on y présente des spectacles culturels et des expositions d'oeuvres d'art. Ceci dit nous sommes très impressionnés par le beau travail de la la Société historique de la mer Rouge. Les aboiteaux Photos de la découverte de l'historique aboiteau de Barachois ainsi qu'un extrait sonore d'entrevue. Les paysans drainaient les marais pour s'en servir pour produire du foin servant de pâturage aux animaux domestiques. Pour ce faire il utilisait un instrument appelé aboiteau qui permettait à l'eau de s'échapper vers la mer tout en empêchant l'eau de la mer d'entrer. Les eaux de pluies pouvaient ainsi désaler le marais qu'on asséchait ensuite créant des terres très fertiles. Au mois de mai 1984, Monsieur Tasse (Stanislaus) Gallant, pêcheur à la retraite, se promenant le long de la dune en bas de chez lui aperçut à marée basse un ancien aboiteau dont il avait entendu parler. L'ancien aboiteaux était à quelque 200 pieds du rivage et on n'aurait pu le trouver que lorsque la marée était très basse. La mer avance d'année en année. Ces anciens aboiteaux sont très rares. En plus de l'aboiteau du Barachois-de-l'est, il en existait également un au Barachois-de-l'ouest. Ces deux aboiteaux protégeaient le marais qui s'étendait entre les deux barachois. Adolphe Gaudet, âgé de 82 ans lors d'une entrevue en 1977, se rappelait que vers 1903-1904 l'aboiteau du Barachois-de-l'ouest avait été détruit par une tempête. Photos de l'aboiteau ainsi qu'un extrait sonore d'entrevue.